^

Racisme et violences d’Etat

Racisme à l'Assemblée

« Qu’il(s) retourne(nt) en Afrique ! » : cri raciste d’un député RN pendant l’intervention d’un député noir

Ce jeudi, en pleine intervention du député LFI Carlos Bilongo, un député Rassemblement National a lancé une interpellation raciste : « qu’ils retournent » ou « retourne » « en Afrique ». La séance a été suspendue.

jeudi 3 novembre 2022

Ce jeudi à l’Assemblée nationale, pendant les questions au gouvernement, le député LFI Carlos Bilongo a interpellé le gouvernement sur la situation des migrants en Italie. Une intervention interrompue par un cri émanant de l’extrême-droite de l’hémicycle où un député RN a vociféré : « qu’ils retournent en Afrique » ou « qu’il retourne en Afrique ».

Le député en question, Grégoire de Fournas, avait été épinglé par Rue89 Bordeaux en juin dernier, rappelant que celui-ci « s’illustre régulièrement pour ses dérapages, notamment contre l’accueil des jeunes mineurs non accompagnés, et pour des accointances avec les franges les plus racistes et antisémites de son audience sur sa page Facebook. »

De fait, en pleine intervention d’un député noir, d’origine congolaise et angolaise, son interpellation constitue l’expression d’un racisme décomplexé - qu’elle s’adresse à Carlos Bilongo ou qu’elle vise les migrants sur la situation desquels il entendait alerter.

Face à ce cri, la séance a été suspendue avant d’être levée totalement. Alors que ces derniers jours le gouvernement joue la surenchère xénophobe avec son projet de Loi Immigration et multiplie les sorties sur des thèmes chers à la droite et l’extrême-droite, Elisabeth Borne s’est indignée des propos du RN de façon totalement hypocrite.

Soutien à Carlos Bilongo face à cette interpellation raciste !



Mots-clés

Racisme d’État   /    Anti-racisme   /    Assemblée Nationale    /    Racisme   /    Racisme et violences d’Etat