^

Politique

Extrême-droite

Strasbourg. Une dizaine de militants d’extrême-droite agressent les manifestants et se font expulser

Lors de la marche des libertés de Strasbourg, un groupe d'une dizaine de militants d'extrême-droite sont venus provoquer et agresser les personnes mobilisées, avant d'être expulsés hors de la manifestation par la foule de manifestants.

dimanche 29 novembre 2020

Il n’y a pas que le gouvernement qui a peur de la mobilisation contre la loi sécurité globale et l’ensemble de son offensive autoritaire et raciste, l’extrême-droite aussi se préoccupe de la large dénonciation des violences policières qui s’est amorcée depuis deux semaines.

Après que les députés du RN aient voté des deux mains la loi sécurité globale, ce sont samedi des militants d’extrême-droite qui sont venus directement en découdre avec les personnes mobilisées contre le projet sécuritaire du gouvernement. Provocation, agression, les militants, cagoulés pour certains, s’en sont pris à plusieurs manifestants comme le montrent plusieurs vidéos de la manifestation.

Finalement, après avoir profité de la surprise générée par leur agression, les militants d’extrême-droite ont été expulsés de la marche par les manifestants. Une agression qui n’est pas sans évoquer l’opération coup de poing menée par les Zouaves contre le cortège du NPA lors du mouvement des Gilets jaunes en 2019, et qui rappelle le mené par l’extrême-droite pour défendre l’ordre policier et les mesures les plus liberticides, à l’Assemblée Nationale comme dans la rue.




Mots-clés

Loi sécurité globale   /    Extrême-droite   /    Politique