×

Répression

11 000 policiers et gendarmes le 31 : Darmanin renforce son dispositif face à la contestation massive

En vue de la manifestation du 31 janvier, Gérald Darmanin a annoncé le déploiement de 11 000 policiers et gendarmes, dont 4000 à Paris. Un dispositif sécuritaire de grande ampleur, alors que la journée du 19 a été émaillée de graves violences policières, avec un manifestant qui a dû être amputé d’un testicule.

Antoine Weil

30 janvier 2023

Facebook Twitter

Crédits photo : PHILIPPE LOPEZ/AFP

Ce lundi, Gérald Darmanin vient d’annoncer un déploiement considérable de forces de répression lors de la journée de grève interprofessionnelle du 31 janvier. Ce sont « 11.000 policiers et gendarmes, dont 4000 rien que pour Paris » qui seront dépêchés par le ministère de l’Intérieur. Un chiffre en hausse par rapport à la précédente manifestation du 19 janvier, puisque 1 000 forces de répression supplémentaires sont désormais mobilisées.

Gérald Darmanin a, selon ses propres mots, cherché à faire un passer un « message de fermeté » pour que les manifestations aient lieu dans de « bonnes conditions ». Lors de la manifestation du 19 janvier pourtant, l’important dispositif policier mis en place a été l’occasion de nombreuses violences policières. Le cas tragique d’Ivan S, un jeune homme de 26 ans, en témoigne. Ce dernier a été mis à terre par la police, avant d’être frappé d’un coup de matraque aux parties génitales. Suite à cette agression, il a du être amputé d’un testicule.

Dès lors, l’important dispositif policier pour la manifestation de mardi laisse craindre de nouvelles violences policières. Devant le caractère massif de la contestation contre sa réforme des retraites, le gouvernement joue en effet de la matraque pour intimider les manifestants. Après avoir arrêté 29 étudiants de l’EHESS et du Campus Condorcet qui occupaient une salle la semaine dernière, ce lundi la police a ainsi réprimé des lycéens mobilisés. Tous ses signaux témoignent de la crainte du gouvernement que la mobilisation s’amplifie, ce qui le conduit à intensifier la répression.

Dans le même sens, Gérald Darmanin a durci le ton contre les opposants à la réforme cette semaine. Il a en effet déclaré que la gauche rejetant sa réforme était animée d’un « profond mépris de la valeur travail » et que l’opposition à l’allongement du temps de travail relevait d’un « gauchisme paresse et bobo ». Des propos qu’il a confirmé ce lundi, déclarant que la Nupes cherchait à « bordéliser le pays ».

Face à un rejet très large de la réforme des retraites dans l’opinion , le ministre de l’intérieur enchaine donc les provocations pour ostraciser les opposants. Celui qui est élu depuis ses 28 ans nous explique ainsi qu’il croit en la « valeur travail » quand 29% des plus pauvres sont déjà morts à 64 ans. En effet, des millions de travailleurs ont conscience qu’ils ne pourront pas travailler jusqu’à 64 ans après une vie d’exploitation au service des capitalistes, comme le soulignent de nombreux témoignages.

Contre la répression que prépare le gouvernement et son discours anti-grève, il s’agit de répondre dès demain par une nouvelle manifestation massive. Si Darmanin exprime dans ce discours sa détermination à faire passer la réforme, le mouvement ouvrier doit répondre en montant d’un cran dans la mobilisation, ce qui passe par la préparation de la grève reconductible.


Facebook Twitter
Contre le délit d'opinion, pour défendre notre droit à soutenir la Palestine : il faut faire front !

Contre le délit d’opinion, pour défendre notre droit à soutenir la Palestine : il faut faire front !

Rima Hassan convoquée par la police : un nouveau cap dans la criminalisation des soutiens à la Palestine

Rima Hassan convoquée par la police : un nouveau cap dans la criminalisation des soutiens à la Palestine

« C'est le moment de faire front face à la répression » - Anasse Kazib et Elsa Marcel au Media

« C’est le moment de faire front face à la répression » - Anasse Kazib et Elsa Marcel au Media

Anasse Kazib convoqué par la police : « une procédure politique contre des dizaines de soutiens de Gaza »

Anasse Kazib convoqué par la police : « une procédure politique contre des dizaines de soutiens de Gaza »

« Plan de stabilité » du gouvernement : la Cour des comptes et le FMI font pression

« Plan de stabilité » du gouvernement : la Cour des comptes et le FMI font pression

Compte épargne temps : les directions syndicales s'entendent avec l'U2P pour aménager la misère

Compte épargne temps : les directions syndicales s’entendent avec l’U2P pour aménager la misère

TIG pour les parents, comparution immédiate : le nouveau projet d'Attal pour mettre au pas la jeunesse

TIG pour les parents, comparution immédiate : le nouveau projet d’Attal pour mettre au pas la jeunesse

Salariés réservistes de l'armée : Lecornu appelle au « patriotisme du capitalisme français »

Salariés réservistes de l’armée : Lecornu appelle au « patriotisme du capitalisme français »